• Français
  • Anglais
  • Allemand
  • Néerlandais

Max Gehlsen, une exposition virtuelle

Le fonds Max Gehlsen

Modes et motivations de l’acquisition

En 2009, le petit-fils par alliance de Max GEHLSEN, souhaite se séparer des aquarelles de l’artiste, conservées dans la famille depuis plusieurs décennies. Il découvre sur internet la revue trimestrielle éditée par le musée Alexandre Villedieu de Loos-en-Gohelle, disponible en allemand. Intéressé par le travail de l’association, il propose à ses représentants de leur vendre les aquarelles (plus de 200), ainsi que les six carnets de l’artiste, écrits lorsqu’il était sur la Somme.

Faute de pouvoir en assurer la conservation, la restauration et la numérisation, celle-ci les cède les aquarelles au Département, par le biais d’une convention de partenariat pour leur valorisation. Ce fonds permet de mieux appréhender le vécu et le ressenti d’un Allemand durant la Grande Guerre et d’enrichir la connaissance du conflit par une approche originale.


Brève description du contenu du fonds

Le fonds Max GEHLSEN se compose essentiellement d’aquarelles. Il comporte toutefois aussi quelques croquis, et plusieurs carnets, écrits au début de son séjour en France, dans la Somme et l’Oise. Dans ces carnets figurent également des photographies personnelles de l’auteur : elles représentent des lieux en Allemagne où Max GEHLSEN a vécu, et pour la France les sites qu’il a parcourus. Plusieurs le représentent aussi à différents moments de la guerre.

Les quelques croquis du fonds sont des ébauches, préalables, pour certaines, à des aquarelles achevées. Les aquarelles, plus de 200, ont conservé leurs couleurs vives et pastel d’origine. Elles représentent pour la plupart des vues champêtres ou des villes. Elles confèrent une part importante aux paysages naturels, mais s’intéressent également aux édifices religieux ou privés touchés par les destructions.

Une part importante des aquarelles représente des vues panoramiques, de villages, de collines, et d’industries. Le conflit en lui-même est peu représenté mis à part les combats d’artillerie.


Localisation aux archives départementales

Le fonds Max GEHLSEN est conservé aux Archives Départementales du Pas-de-Calais, au centre Mahaut d’Artois, situé à Dainville. Le fonds fait partie des archives iconographiques. Il est inventorié dans la sous-série 47.

Agrandir l'image Max GEHLSEN, Noyon. Rue de la Boissière, 26 janvier 1915, aquarelle sur carton, rehauts de gouache, 14 x 21 cm

Max GEHLSEN, Noyon. Rue de la Boissière, 26 janvier 1915, aquarelle sur carton, rehauts de gouache, 14 x 21 cm

Archives départementales du Pas-de-Calais 47 FI 37_1